La Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale

Ici, pas de smileys, pas de lol ni de points d’exclamation successifs, mais de l’élégance, du bon goût et de la correction pour s’exprimer. Et un rude combat à mener contre la déferlante de la vulgarité. Rejoignez-nous!

 

Faut-il supprimer les notes à l’école ?

Les enfants,

Cela fait une semaine que je n’ai pas endossé mon cartable à roulettes ; une semaine sans chausser mes mocassins et mes socquettes, sans porter mon short de velours et mes petites bretelles ; une semaine loin de la sonnerie de la fin de la récréation et sans bagarre parce que c’est lui qu’a commencé à me piquer mes billes. Bref, vous l’avez compris, je me suis accordé, comme cela, une petite semaine bien méritée de vacances.

Or, les enfants, et même si vous n’êtes pas des enfants vous avez le droit de rester, vous ne devinerez jamais ce que j’ai appris de retour chez moi, les sandales encore pleines de sables et les cheveux plein de sel. J’apprends qu’on veut changer mon école. L’école qui m’a fait tel que je suis, qui vous a fait tel que vous êtes ou qui vous fera tel que vous serez, encore que sur ce dernier point, je ne puis l’affirmer avec certitude.

Une telle nouvelle justifiait pleinement que j’interrompe mes congés, que je saisisse de la main gauche mon stylo à bille qui ne bave pas et de la main droite une feuille perforée à grands carreaux et interlignes, pour écrire, en exclusivité pour le blog de la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale dont je suis le professeur agrégé, ma dernière rédaction sur le sujet en question. Oui, je suis gaucher. C’est pour cela qu’il me faut un stylo qui ne bave pas.

Bulletin du Grand Maître de la Cause

(more…)

Dans : Hors de Cause,Revue de presse
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 19 novembre, 2010
A 10:13
Commentaires : 5
 
 

Le plus grand smiley du monde

Vous connaissez certainement l’histoire de ce matelot sur son voilier qui navigue sur l’océan Pacifique, ou sur l’océan Atlantique si vous préférez, cela n’a aucune importance. Et le matelot voit l’horizon au loin, il sent qu’il s’en approche, que le vent le porte vers cette ligne qui se dessine tout au bout, à une distance indéterminée. Mais voilà, à mesure qu’il s’en approche, l’horizon s’éloigne, et le matelot devient las, désabusé, vidé, fatigué.

Aujourd’hui, le matelot, ou, pour se rapprocher de la vérité, le capitaine de navire, c’est moi – j’avais pris l’image du matelot pour vous attendrir – et l’horizon, comme vous vous en doutez, c’est l’élégance, l’élégance dans sa complétude, l’élégance dans sa quintessence qui, tel l’oiseau insaisissable, l’horizon inatteignable, s’éloigne alors qu’on s’en approche.

En effet, alors que je croyais bien naïvement que nos actions commençaient à porter leurs fruits, que nous étions parvenus à contenir la vague du smiley, que le mauvais goût reculait peu à peu, vous imaginez bien que c’est avec stupeur que j’ai découvert la dernière prouesse de toute cette maudite clique pour faire s’écrouler mon fragile édifice : la formation du plus grand smiley au monde. J’ai failli en rester sans voix. Mais j’ai rapidement repris le dessus pour taper du poing sur la table et dénoncer cette initiative saugrenue.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Contre le smiley,Hors de Cause,Revue de presse
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 22 octobre, 2010
A 15:06
Commentaires : 4
 
 

La Cause aime la photographie, mais pas les clichés

On pourrait pensait que la CEBGCOLG est plutôt copine avec ce qu’on appelle communément la « presse » ou les « médias ». Il est vrai qu’on aperçoit rarement de smileys dans les colonnes du Monde, que Libération émaille avec parcimonie ses articles de points d’exclamation successifs et que, aussi étonnant que cela puisse paraitre, le Figaro n’est pas coutumier de l’emploi du « lol », pourtant, Dieu sait si ce journal nous fait marrer. Autant d’éléments à porter au bénéfice de ces journaux qui pourraient faire croire aux béotiens et aux sapajous que la presse s’exprime correctement et qu’elle participe du raffinement dans la langue française.

C’est à ce moment que le Grand Maître de la Cause intervient, comme d’habitude mais sans lassitude, pour rappeler à la raison toutes ces âmes esseulées, tellement désemparées qu’elles en viendraient à croire que Libération ou le Figaro puissent être des bastions de l’élégance verbale. Bien entendu, ce n’est pas le cas. S’il suffisait de ne pas utiliser de smileys ou de « lol » pour pouvoir prétendre faire partie du cercle fermé des hommes de bon goût, j’aime autant vous dire que le cercle en question serait, pour le coup, beaucoup moins fermé. Et puis il faut rappeler qu’en général, le contenu des journaux est rédigé (et j’emploie le terme « rédigé » avec tous les guillemets qui s’imposent) par des journalistes, c’est-à-dire des types payés à la ligne ou au nombre de signes qui cherchent plus à remplir les trous entre les publicités de leurs baveux qu’à en relever le niveau.

Conscient de leurs méthodes de travail en tous points différentes des siennes (puisque je m’autorise à prendre le temps qu’il faut pour écrire des articles fouillés et de qualité), le Grand Maître de la Cause s’est toujours méfié des journalistes. Aussi, pour résoudre définitivement la question du bon goût des journalistes, il a étudié avec intérêt une enquête statistique publiée récemment sur les clichés dans la presse. Certes, cette enquête a été menée par des journalistes, mais entre des journalistes fiers de l’être et des journalistes crachant sur leurs confrères journalistes, il est nul besoin de préciser auxquels va ma préférence.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,Revue de presse
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 8 septembre, 2010
A 18:29
Commentaires : 2
 
 
 

Aux petites mains. |
sabou28 |
PLAYERS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad montbrisonnais
| Troupe de théâtre amateur H...
| une vie de bouille...