La Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale

Ici, pas de smileys, pas de lol ni de points d’exclamation successifs, mais de l’élégance, du bon goût et de la correction pour s’exprimer. Et un rude combat à mener contre la déferlante de la vulgarité. Rejoignez-nous!

 

« Touche pas à mon poste », donc France 4, donc Cyril Hanouna : Ennemis de la Cause

Depuis sa création, la Cause a fait en de maintes occasions la démonstration de son utilité sociale, sanitaire et lexicale. Combien de personnes laissées hagardes sur le bas côté du chemin emprunté par le mauvais goût de secourues ? Combien d’utilisations intempestives de smiley d’évitées ? Combien d’économies de points d’exclamation de réalisées ? Ces données sont incommensurables. Et l’INSEE, que nous avions mis sur le coup, a renoncé à nous livrer ces statistiques en nous faisant comprendre qu’il y en avait plus que de décimales dans le nombre Pi, ce qui nous a semblé honorable pour un début.

On peut donc dire sans passer pour prétentieux qu’aujourd’hui, la Cause est à l’élégance verbale ce que le défibrillateur est à la victime d’arrêt cardiaque : un outil indispensable qui mériterait d’être installé dans tous les lieux publics et dont l’usage devrait être enseigné à la population entière.

Vous allez vous dire, voire, si vous êtes téméraire, vous allez me dire que je m’acharne, mais il me semble que le premier lieu à équiper de l’appareillage anti-mauvais goût certifié et labélisé par la CEBGCOLG devrait être la télévision. De deux choses l’une : ou bien la télévision est un concentré de vulgarité et d’inélégance verbale et lexicale, ou bien, à chaque fois que je la regarde, j’ai le malheur de tomber sur des émissions à la qualité en la matière plus que discutable. Une analyse rapide des choses me laisserait penser que, à mon grand désarroi, la vérité se trouve plutôt dans la première de ces hypothèses.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,On en a causé à  la télé
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 3 novembre, 2010
A 17:31
Commentaires : 0
 
 

La Cause aime la photographie, mais pas les clichés

On pourrait pensait que la CEBGCOLG est plutôt copine avec ce qu’on appelle communément la « presse » ou les « médias ». Il est vrai qu’on aperçoit rarement de smileys dans les colonnes du Monde, que Libération émaille avec parcimonie ses articles de points d’exclamation successifs et que, aussi étonnant que cela puisse paraitre, le Figaro n’est pas coutumier de l’emploi du « lol », pourtant, Dieu sait si ce journal nous fait marrer. Autant d’éléments à porter au bénéfice de ces journaux qui pourraient faire croire aux béotiens et aux sapajous que la presse s’exprime correctement et qu’elle participe du raffinement dans la langue française.

C’est à ce moment que le Grand Maître de la Cause intervient, comme d’habitude mais sans lassitude, pour rappeler à la raison toutes ces âmes esseulées, tellement désemparées qu’elles en viendraient à croire que Libération ou le Figaro puissent être des bastions de l’élégance verbale. Bien entendu, ce n’est pas le cas. S’il suffisait de ne pas utiliser de smileys ou de « lol » pour pouvoir prétendre faire partie du cercle fermé des hommes de bon goût, j’aime autant vous dire que le cercle en question serait, pour le coup, beaucoup moins fermé. Et puis il faut rappeler qu’en général, le contenu des journaux est rédigé (et j’emploie le terme « rédigé » avec tous les guillemets qui s’imposent) par des journalistes, c’est-à-dire des types payés à la ligne ou au nombre de signes qui cherchent plus à remplir les trous entre les publicités de leurs baveux qu’à en relever le niveau.

Conscient de leurs méthodes de travail en tous points différentes des siennes (puisque je m’autorise à prendre le temps qu’il faut pour écrire des articles fouillés et de qualité), le Grand Maître de la Cause s’est toujours méfié des journalistes. Aussi, pour résoudre définitivement la question du bon goût des journalistes, il a étudié avec intérêt une enquête statistique publiée récemment sur les clichés dans la presse. Certes, cette enquête a été menée par des journalistes, mais entre des journalistes fiers de l’être et des journalistes crachant sur leurs confrères journalistes, il est nul besoin de préciser auxquels va ma préférence.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,Revue de presse
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 8 septembre, 2010
A 18:29
Commentaires : 2
 
 

Veille télé, Partie II : Le Grand Maître de la Cause se paye Jonathan « la gigue » et Sam de Paname « le bourricot »

Chers lecteurs,

Après vous avoir quitté subitement, et un brin ulcéré, hier soir, je vous retrouve aujourd’hui frais comme un gardon et ragaillardi pour terminer le compte rendu édifiant de cette émission consternante diffusée cette fin de semaine sur NRJ12 : « Prêt à tout pour devenir célèbre ». Nous avons survécu à la présentation de Bébert le cochon-boucher et de Jessica la bimbo-décérébrée, il n’y a donc aucune raison que nous succombions au récit des aventures de Jonathan et de Sam de Paname. Mais méfions-nous tout de même, nous ne sommes pas à l’abri d’une mauvaise surprise.

Nous avions terminé hier par mon souhait de distribuer des baffes à ces individus qui, de toute évidence, n’en ont pas reçu assez étant petits, mais les héros du jour ne rentrent à mon avis pas non plus dans les quotas, et nous allons avoir maintes occasions de nous chauffer les mains aujourd’hui également.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,Les aventures du Grand Maître de la Cause,On en a causé à  la télé
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 27 juillet, 2010
A 17:04
Commentaires : 6
 
 

Veille télé, Partie I : Il y a du pain sur la planche, et des tartes qui se perdent

La lutte pour le bon goût et l’élégance est un combat qui ne connait pas de jour de repos, contrairement à ces fainéants du Tour de France, qui passent deux jours sans pédaler sur trois semaines, ce que je ne peux bien évidemment pas me permettre. Imaginez le scandale si je m’accordais une journée de relâche, sans veiller constamment sur l’état de la langue française, et que pile à ce moment là, une nouvelle offensive du smiley ou du langage texto se manifestait : on me le reprocherait jusqu’à la fin de mes jours, et à juste titre, puisque sur mes frêles épaules reposerait alors le poids de cette erreur qui ne manquerait pas d’entrainer le monde dans les tréfonds de l’ineptie verbale et de la simplification grammaticale, ce qui ne risque pas de m’arriver, la preuve, je ne me rappelle même plus quand est-ce que j’ai commencé cette phrase.

Toujours est-il que, ne connaissant pas de vacances, le Grand Maître de la Cause a entrepris hier d’effectuer une petite séance de veille télévisuelle… Je voulais m’avachir et buller dans mon canapé quoi. Au début, j’avais commencé par m’endormir devant le Tour de France, mais ma conscience professionnelle me rattrapant juste avant que je ne sombre dans le Royaume de Morphée, je me suis décidé à zapper mollement, en écoutant d’une oreille distraite. C’est alors que je suis tombé sur un programme qui n’a pas manqué d’attirer mon attention, sur la chaine NRJ12, car, en tant qu’homme moderne, je suis équipé de la TNT. Ce programme, intitulé « Prêt à tout pour devenir célèbre », dressait le portrait de quatre énergumènes qu’il ne serait pas abusif de qualifier à la fois d’égoïstes, d’égotiques et d’égocentriques dont l’unique but dans l’existence était de parvenir à la célébrité.

Rien que d’évoquer cette émission, j’en ai des larmes de rire qui me coulent sur la joue gauche et des larmes de tristesse sur la joue droite. L’exhibitionnisme patent et l’absence de tout sens de la mesure et de la retenue de ces quatre hurluberlus atteignaient un niveau de ridicule qui en devenait presque gênant pour le téléspectateur lambda que j’avais la prétention d’être. Entre Jonathan (prononcez Jonathane), Sam (autosurnommé Sam de Paname), Jessica et Bébert, on peut dire qu’il n’y en avait pas un pour rattraper les autres.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,Les aventures du Grand Maître de la Cause,On en a causé à  la télé
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 26 juillet, 2010
A 18:32
Commentaires : 0
 
 

Le Grand Maître de la Cause enrichit son capital culturel

Tout le monde ne le sait peut-être pas, mais la semaine dernière, le Grand Maître de la Cause se trouvait à Paris. Il a marché sur les Champs-Elysées en chantant « Je m’voyais déjà ». Accessoirement, il s’est élancé du premier étage de la Tour Eiffel en patins à roulettes sans entrainement préalable et, fatalement, il s’est brisé le col du fémur, d’autant que quand il s’y est employé, la rampe bien pratique qu’il avait vue à la télé avait été démontée. Ensuite, il s‘est perdu dans le métropolitain, ce qui lui a donné l’occasion de s’imbiber de la délicieuse odeur de chien mouillé, de frites, de transpiration et de remugles non identifiés qui s’en dégage. Puis il s’est confortablement installé dans son hôtel paradisiaque, situé au cœur d’un nœud routier fort bruyant, mais bon, sa chambre était tout équipée, baignoire, télé, et wifi, alors il ne se plaint pas, d’autant plus que ce n’est pas lui qui payait.

Et un soir, prenant son courage à deux mains, bravant la nuit et la froideur du soir, il s’est décidé à quitter le confort de son hôtel le temps d’une soirée pour profiter de l’intense vie culturelle parisienne et assister à une pièce de théâtre. Le Grand Maître de la Cause aime l’élégance, ce n’est un secret pour personne, il aime le bon goût, tout le monde le sait, et c’est donc tout naturellement qu’il est allé voir une pièce sobrement et délicatement intitulée « Les Glandeurs natures – Travailler moins pour glander plus ». Le Grand Maître de la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale que je suis ne pouvait, comme vous vous l’imaginez, qu’être sceptique sur l’aptitude qu’allait avoir la pièce à lui plaire.

Pourtant, force lui est de reconnaitre qu’il s’est poilé comme un bossu. Cette petite pièce d’une heure était très sympathique, les trois acteurs, que nous pouvons citer pour rendre hommage à leur énergie débordante, Rodolphe Le Corre, Mohamed Bounouara et Franck Migeon, n’avaient même pas l’air fatigués de jouer trois abrutis qui cherchent désespérément à continuer à buller mais, malheureusement pour eux, l’ANPE leur trouve immédiatement un travail dès lors qu’ils ont réussi à se faire virer de leur emploi précédent. Le texte de cette pièce était très drôle, et de nombreux jeux de mots plutôt subtils et bien placés émaillaient cette prestation. Rendons-donc hommage à cette pièce amusante, durant laquelle on se marre bien, et c’est bien pour ça qu’on était venu. Maintenant que cette question est réglée et évacuée, bravo les gars, nous pouvons aborder une toute autre chose, mais qui reste intimement liée à ma présence à ce spectacle.

(more…)

Dans : Actualité du blog de la Cause,Ennemis de la Cause,Les aventures du Grand Maître de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 16 juin, 2010
A 13:58
Commentaires :1
 
 

Unblog est-il réellement un ennemi de la Cause?

Aujourd’hui, le Grand Maitre de la Cause est très en colère. Dire qu’il est dans une rage infinie, un courroux illimité et une fureur incommensurable tout à la fois serait d’ailleurs plus proche de la réalité. Mais pourquoi un tel emportement, alors que le blog de la Cause semble ne jamais avoir mieux fonctionné que ces derniers jours ?

Pour vous replacer dans le contexte, rappelez-vous, il y a quelques semaines, le Grand Maître de la Cause avait solennellement déclaré Unblog ennemi de la Cause, du fait de quelques problèmes techniques rencontrés sur ce blog qui rendaient la résolution de certains de ses articles particulièrement moche, or il est de notoriété publique désormais qu’à la Cause, nous militons pour le beau, pour l’élégant et qu’en conséquence, le moche nous donne la nausée, et que les responsables de la mocheté ne méritent que notre mépris. Déjà, à l’époque, cet article avait suscité de fortes réactions sur un des innombrables forums d’Unblog, où certaines personnes bien peu tolérantes nous avaient ipso facto classé parmi les « imbécilités du web », non sans nous avoir au préalable traités de « grand con » et « d’ahuri » (en réalité, ces insultes ne s’adressaient qu’à mon humble personne, mais de par la fonction qui est la mienne, elles rejaillissaient sur l’ensemble de notre Association). Il m’avait alors fallu m’armer de patience et de pédagogie pour expliquer la vie à ces esprits simplistes et étriqués, et notamment que je disais ce que je voulais sur mon blog, premièrement, que tout ceci n’était qu’humour et qu’il n’était pas superflu de se badigeonner de second degré pour y lire ce qui y était écrit, deuxièmement, et que troisièmement, si on me cherchait, on me trouvait, non mais.

Tout cela n’était donc qu’humour et, avouons-le, mauvaise foi, mais c’est quand même ça qui est marrant. Mais voilà, aujourd’hui, il me semble qu’il est nécessaire de reconsidérer la question, et de se demander réellement si finalement, Unblog n’est pas un authentique ennemi de la Cause, et si nous ne représentons pas le village gaulois du bon goût dans l’empire romain d’Unblog et de l’inélégance verbale alliés.

(more…)

Dans : Actualité du blog de la Cause,Ennemis de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 20 mai, 2010
A 16:03
Commentaires : 11
 
 

Alerte rouge! On cherche à censurer la Cause! Unblog – Ennemi de la Cause

Chers amis et compagnons,

Voilà à peine quatre petits jours que la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale existe, et déjà plane sur elle l’ombre menaçante de la censure. Pardonnez-moi d’être peut-être un peu virulent et direct, mais quand je sens poindre à l’encontre de mon Association l’imminence d’un danger, je ne prends pas de pincettes, je monte sur mes grands chevaux et je sors de mes gonds. Accessoirement, je lance dans le même temps un vibrant appel au rassemblement pour la défense de nos intérêts et de la liberté d’expression.

Car je vous le dis tout net, à peine avais-je ouvert ce blog, que j’ai senti que certains le verraient d’un très mauvais œil et feraient tout pour l’empêcher de conduire son combat, et de tenir son discours qui sort des sentiers battus. Mais ce que j’étais loin de m’imaginer, c’est que ces adversaires étaient coriaces au point d’avoir de puissants réseaux d’alliés, parmi lesquels l’hébergeur de mon blog en personne ! Et je mets un point d’exclamation qui n’a jamais été plus approprié qu’en la circonstance car intérieurement, je fulmine, je bous, et je vais probablement exploser.

On ne me la fera pas à l’envers ! Un blog est un lieu d’expression libre, dans la limite de la réglementation légale en vigueur. Alors à moins que nos décideurs soient si peu occupés qu’ils aient trouvé le temps de nous pondre une loi interdisant la critique des smiley et du langage texto, l’objet de ce blog est parfaitement licite.

Mais peut-être vous demandez-vous pour quelles raisons j’enrage de la sorte ?

(more…)

Dans : Actualité du blog de la Cause,Ennemis de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 16 avril, 2010
A 9:28
Commentaires : 0
 
 
 

Aux petites mains. |
sabou28 |
PLAYERS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad montbrisonnais
| Troupe de théâtre amateur H...
| une vie de bouille...