La Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale

Ici, pas de smileys, pas de lol ni de points d’exclamation successifs, mais de l’élégance, du bon goût et de la correction pour s’exprimer. Et un rude combat à mener contre la déferlante de la vulgarité. Rejoignez-nous!

 

Faut-il supprimer les notes à l’école ?

Les enfants,

Cela fait une semaine que je n’ai pas endossé mon cartable à roulettes ; une semaine sans chausser mes mocassins et mes socquettes, sans porter mon short de velours et mes petites bretelles ; une semaine loin de la sonnerie de la fin de la récréation et sans bagarre parce que c’est lui qu’a commencé à me piquer mes billes. Bref, vous l’avez compris, je me suis accordé, comme cela, une petite semaine bien méritée de vacances.

Or, les enfants, et même si vous n’êtes pas des enfants vous avez le droit de rester, vous ne devinerez jamais ce que j’ai appris de retour chez moi, les sandales encore pleines de sables et les cheveux plein de sel. J’apprends qu’on veut changer mon école. L’école qui m’a fait tel que je suis, qui vous a fait tel que vous êtes ou qui vous fera tel que vous serez, encore que sur ce dernier point, je ne puis l’affirmer avec certitude.

Une telle nouvelle justifiait pleinement que j’interrompe mes congés, que je saisisse de la main gauche mon stylo à bille qui ne bave pas et de la main droite une feuille perforée à grands carreaux et interlignes, pour écrire, en exclusivité pour le blog de la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale dont je suis le professeur agrégé, ma dernière rédaction sur le sujet en question. Oui, je suis gaucher. C’est pour cela qu’il me faut un stylo qui ne bave pas.

Bulletin du Grand Maître de la Cause

Vous le savez, ou vous ne le savez pas, mais, dans ce second cas, vous n’allez pas tarder à le savoir, à la Cause, nous sommes tout le temps dans le coup. Nous suivons assidûment les actualités avant les projections au cinématographe, et nous nous tenons très régulièrement au courant par télégrammes. De la sorte nous pouvons réagir quasiment instantanément aux informations qui concernent notre domaine de compétence, en rédigeant des communiqués que nous envoyons par la poste à l’AFP, afin qu’ils puissent être repris dans les journaux le surlendemain.

C’est avec cette même célérité que je m’empresse donc aujourd’hui de diffuser l’avis de la Cause sur cette annonce qui vient de nous parvenir et de nous scandaliser: on envisagerait la suppression des notes à l’école. Quand je vous disais qu’on cherchait à changer mon école. Ce n’était pas une énième élucubration. D’ailleurs, quand je prends la parole sur ce ton solennel, c’est toujours pour des choses sérieuses. La preuve : l’autre fois on m’avait piqué mon casse-croute à midi et j’avais demandé qui c’était qu’avait fait ça sur un ton similaire.

Car figurez-vous que des pédagogues-psychologues-modernologues qui s’ennuyaient ont cessé de s’ennuyer deux secondes, ont réfléchi, et, deux secondes plus tard, ont trouvé la solution miracle au taux croissant d’échec scolaire : la suppression du système de notation. Après l’avoir validée en commission pédagogique la minute suivante (laissez-leur quand même le temps de trouver la salle et de se prendre un café !), ils sont retournés dans leur bureau et ont recommencé à s’ennuyer, fatigués de cette éprouvante journée.

A la Cause, nous ne pouvions pas rester sans voix face à une aussi mauvaise nouvelle. Oh, bien sûr, moi, personnellement, à titre individuel et qui ne regarde que moi-même, comme dirait Mickaël Vendetta – qui ne devait certainement pas avoir de bonnes notes à l’école soit dit en passant – je n’avais que des 20/20. Moi personnellement, je vous dis, pas Mickaël Vendetta ! Et puis d’abord qu’est-ce qu’il vient faire ici celui-là ? On parle de l’avenir de l’éducation nationale présentement, alors un peu de tenue s’il vous plait, et merci de ramener vos détritus à la maison. Je n’avais donc pas vraiment de marge de progression, et tout cela s’apparentait pour moi à de la routine. Mais ramenez un instant votre Mickaël Vendetta, qui a dû être nourri toute son enfance au 5/20, et donnez-lui un 7/20. Regardez comme il le range précautionneusement, regardez ses yeux devenir humides. C’est attendrissant n’est-ce pas ? C’est dans des moments comme cela que l’on voit la beauté de notre système scolaire.

Bulletin Mickaël Vendetta

Mais il y a plus grave que la simple disparition de tels moments de bonheur. Il y a aussi ce pédago de malheur qui, en plus d’être moderniste, ce qui n’arrange pas son cas, a voulu faire du zèle et qui, ennuyé de s’ennuyer, s’est imaginé remplacer les notes par des smileys. Affligeant. Je n’en dirai pas plus. Ou presque.

Enfin, Mesdames et Messieurs les enseignants, les professeurs, les pédagogues, les recteurs, les inspecteurs et pardonnez-moi si j’en oublie. Croyez-vous que Charlemagne ait inventé l’école puis Jules Ferry l’ait rendue gratuite et obligatoire pour qu’on y évalue les élèves par des smileys ? L’école doit être le lieu d’apprentissage des bonnes manières, de la politesse et du respect mutuel. La première des choses à ne pas faire est donc de noter les enfants en dessinant sur leur cahier de 96 pages sans spirale un visage simpliste et inexpressif. Déjà qu’ils se fourvoient tristement dans le langage texto, les noter en smileys n’est vraiment pas leur rendre service.

De plus, dans ces conditions, un 5/20 et un 7/20 récolteraient pareillement un smiley mécontent, ce qui nous priverait bêtement de la joie du petit Mickaël découvrant ses nets progrès et qui ne ferait que renforcer ma haine de ces ronds jaunes et ineptes, bien que souriants, à chacun de mes devoirs.

 Bulletin Vendetta Mickaël

Et puis si on va par là, bientôt, au lieu du Bac, on décernera aux lycéens fraichement bacheliers un splendide diplôme sur lequel sera écrit « lol ». Non mais où va-t-on ?

Ce vibrant plaidoyer en forme d’ultime avertissement mérite bien un 20/20, qu’en dites-vous ?

Dans : Hors de Cause,Revue de presse
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 19 novembre, 2010
A 10:13
Commentaires : 5
 

5 Commentaires

  1.  
    fireconsulting
    fireconsulting écrit:

    Hello,

    Ceb tu mériterais de passer sur l’antenne de France Inter à la matinale de 7h55, ce serait QDB (Que Du Bonheur)pour l’ensemble des Français.
    Bruno

    Dernière publication sur FIRE-CONSULTING : Monoxyde de carbone, attention danger

  2.  
    Galstar
    Galstar écrit:

    Voici donc le dernier avatar des tentatives d’empêcher l’évaluation de notre système scolaire? Pour des spécialistes, il est difficile de faire croire qu’ils ignorent que les enfants ont besoins de repères pour se construire psychologiquement. On nage en pleine dérive quasi-sectaire…

  3.  
    Le Grand Maître de la Cause
    Le Grand Maître de la Cause écrit:

    Bonjour Galstar,
    C’est la première fois que nous te voyons dans le coin, aussi, en préambule, tu me permettras de te souhaiter la bienvenue sur le blog de la Cause. Elégance, bon goût et grosse poilade sont nos maîtres-mots car ici, c’est peu dire qu’on se fend la pipe, mais avec distinction.
    Maintenant que les présentations sont faites, j’en viens au sujet que tu soulèves dans ton commentaire (au fait, ça ne te dérange pas que je te tutoie?) qui est celui des dérives sectaires.
    A la Cause, nous avons, pour notre part, tout de suite mis les choses au point et les points aux « i » en expliquant par le détail en quoi nous étions différents d’une secte. Une des principales raisons à cela est que nous combattons une secte avérée, qui fera bientôt l’objet d’un rapport spécifié de la MIVILUDES dont nous nous ferons largement l’écho, je parle bien sûr de la secte du mauvais goût et des smileys.
    Et si nous combattons une secte, c’est que nous ne sommes pas une secte. C’est de la pure logique.
    Or la secte du mauvais goût, incarnée par les smileys et par les « lol » est dangereuse et pernicieuse, elle parvient à s’immiscer partout, et sa dernière victime, comme nous le déplorons avec tristesse dans cet article, est l’Education Nationale.
    Parler de dérive sectaire à son sujet est donc parfaitement justifié, puisqu’elle se soumettrait, si ce projet arrivait à terme, à la tyrannie des sentiments creux et vides de sens et des mots qui ne veulent plus rien dire. Supprimer les notes sur l’autel de l’égalité des chances, pourquoi pas, mais si c’est pour se jeter dans les bras poisseux du smiley, nous n’en voyons vraiment pas l’intérêt.
    Que le smiley, qui détruit le vocabulaire, qui anéantit la nuance dans le langage, et qui résume la vie aux sentiments « content » et « pas content » devienne la nouvelle égérie de l’école, et c’est toute une génération que nous sacrifierions, comme tu le dis avec tant de justesse et de pertinence. Si elle s’engageait dans cette voie, l’Education Nationale n’aurait vraiment d’Education plus que le nom.
    Cher Galstar, il ne faut pas abuser des bonnes choses, et tout à ma joie d’avoir trouvé un nouveau copain, je me suis laissé emporter par mes propos. Je m’arrête donc là, en te remerciant de ton intervention et de m’avoir permis de préciser la doctrine de notre groupement d’hommes de bon goût anti-secte. Si tu veux être initié à nos rituels et adoubé au milieu de notre cercle de feu, n’hésite pas à me contacter, on m’appelle le Grand Maître de la Cause.
    A une prochaine fois.

  4.  
    fireconsulting
    fireconsulting écrit:

    Hello,
    Si je peux me permettre une remarque; Je pense que le fond du problème est l’éducation parentale. Les notes n’ont jamais tuées qui que soit, et ce n’est pas parce qu’on ramasse un zéro que nous sommes à cataloguer comme « nul »; Le parcours de la vie est comme un 110 m haies, c’est pas parce que tu te gaufre sur une haie que tu es nul en sport..!! il suffit de se relever et de recommencer avec les encouragements « familiaux » qui vont avec.Je ne pense pas que se soit philosophiquement sectaire tout ça, non ??
    Galstar, Galstar….c’est quelle planète ça ??
    Bruno

    Dernière publication sur FIRE-CONSULTING : Monoxyde de carbone, attention danger

  5.  
    Une demoiselle qui se décide a emmetre un pseudo : Mérédiana
    Une demoiselle qui se décide a emmetre un pseudo : Mérédiana écrit:

    Bonsoir, en lisant votre article, j’ai tout simplement était horrifié, voir choquée… Comment imaginer une réforme plus irresponsable, plus scandaleuse que celle ci? Quoi que… Quand il s’agit de détruire le peu d’éducation que l’état nous offre bien gentiment, comme on peut offrir du pain a des affamés, et que ce dernier, pourrais déformer un pilier de fer si on frapper ce pain contre ce dernier… Certains trouvent toujours des solutions, pour nous enfoncer plus bas, ce qui est logique il faut croire.
    De plus, le problème n’étant pas les notes, bien au contraire, mais des parents de plus en plus présents mais en mal, des parents harcelant les professeurs parce qu’ils ne comprennent pas que leurs fils ou filles sont des imbéciles heureux, ou qu’ils refusent simplement de travailler, voir de plus en plus souvent les deux… Et la faute en revient aux professeurs, qui jugent trop sévèrement la copie de leurs élèves, alors que celui ci, ne bavarde que pendant la moitié du cours, ou qu’il ne parle pas! Il répond a ces camarades…
    Enfin, tout simplement, l’éducation nationale, et ce qui l’entoure nagent en plein délire.

Répondre

 
 

Aux petites mains. |
sabou28 |
PLAYERS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad montbrisonnais
| Troupe de théâtre amateur H...
| une vie de bouille...