La Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale

Ici, pas de smileys, pas de lol ni de points d’exclamation successifs, mais de l’élégance, du bon goût et de la correction pour s’exprimer. Et un rude combat à mener contre la déferlante de la vulgarité. Rejoignez-nous!

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Le Loto du mauvais goût (niveau 1)

Ça y est. C’est l’hiver. La neige. Le froid. Le vent. La nuit. La saison triste et morte. Le temps arrêté. Les journées écourtées. Les nuits insomnies.

Bien sûr, vous pourrez préférer y voir les décorations de Noël, les sourires des enfants devant les vitrines des magasins, la joie des bambins qui gambadent en combinaisons colorées dans les pentes enneigées à la poursuite de leur luge, le bonheur éclatant des gamins qui ouvrent leurs cadeaux, la touchante naïveté des gosses qui croient encore au Père Noël ou bien la magie des mioches qui mangent des papillotes en se salissant de chocolat.

Mais moi, je ne suis plus un enfant. Depuis qu’on m’a porté à la tête de la Cause et que j’ai pris conscience de la tristesse du monde et de l’impasse dans laquelle il se trouvait, je n’ai plus vraiment l’âme poétique et ingénue. Cela ne veut pas dire pour autant que je ne sais pas rire, et, bien au contraire, je suis un des premiers arrivés lorsqu’il s’agit de se moquer du malheur des autres.

C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui de nous amuser avec les innocentes mais néanmoins innombrables victimes du mauvais goût verbal. J’aurais pu commencer cette phrase par la formule « une fois n’est pas coutume », mais cela aurait été mentir, car nous avons bel et bien coutume de nous payer la tête des utilisateurs de smileys. Mais aujourd’hui nous allons le faire de manière innovante et originale, en organisant un Loto du mauvais goût, qui nous permettra d’assouvir tout à la fois notre soif d’amusement et notre propension à la misanthropie.

(more…)

Dans : Astuces de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 28 novembre, 2010
A 18:47
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Non, ça ne va pas !

Par ce titre tonitruant, je souhaite aujourd’hui pousser un violent coup de gueule. Vous pourrez m’opposer, à juste raison, que des coups de gueule, j’en ai déjà passé un certain nombre sur ce blog, et que ce n’est pas pour autant que j’ai donné à mes articles des titres aussi secs et provocateurs qui réveillent tout le monde et dérangent la voisine. Mais là, vraiment, je vous l’assure, il faut taper du poing sur la table, et en briser le bois. Si d’aventure il s’agit d’une table en bois, cela va de soi. Si c’est une table en marbre que vous avez devant vous, vous pouvez bien sûr taper dessus, mais je vous déconseille alors fortement de tenter de la casser. Vous risqueriez de vous faire mal.

En effet, il me semble urgent de revenir sur un phénomène de société qui se développe massivement parmi la population et notamment, comme vous pouvez vous en douter, parmi sa frange la plus jeune, la plus adolescente, la plus boutonneuse et la plus fan de Lady Gaga, qui est généralement, pour notre plus grand malheur, tout cela à la fois. J’observe la propagation de cette nouvelle innovation orthographique depuis un certain temps, une douzaine d’années environ, onze ans et demi plutôt, oh et puis ne soyons pas chiches, disons-le franchement, cela fait onze ans, cinq mois, deux semaines, quatre jours, quinze heures et seize minutes que j’en suis attentivement les évolutions, et c’est peu dire qu’elles m’inquiètent autant qu’elles me répugnent, d’où ma promptitude à réagir.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Contre le langage texto
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 23 novembre, 2010
A 23:03
Commentaires : 3
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Faut-il supprimer les notes à l’école ?

Les enfants,

Cela fait une semaine que je n’ai pas endossé mon cartable à roulettes ; une semaine sans chausser mes mocassins et mes socquettes, sans porter mon short de velours et mes petites bretelles ; une semaine loin de la sonnerie de la fin de la récréation et sans bagarre parce que c’est lui qu’a commencé à me piquer mes billes. Bref, vous l’avez compris, je me suis accordé, comme cela, une petite semaine bien méritée de vacances.

Or, les enfants, et même si vous n’êtes pas des enfants vous avez le droit de rester, vous ne devinerez jamais ce que j’ai appris de retour chez moi, les sandales encore pleines de sables et les cheveux plein de sel. J’apprends qu’on veut changer mon école. L’école qui m’a fait tel que je suis, qui vous a fait tel que vous êtes ou qui vous fera tel que vous serez, encore que sur ce dernier point, je ne puis l’affirmer avec certitude.

Une telle nouvelle justifiait pleinement que j’interrompe mes congés, que je saisisse de la main gauche mon stylo à bille qui ne bave pas et de la main droite une feuille perforée à grands carreaux et interlignes, pour écrire, en exclusivité pour le blog de la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale dont je suis le professeur agrégé, ma dernière rédaction sur le sujet en question. Oui, je suis gaucher. C’est pour cela qu’il me faut un stylo qui ne bave pas.

Bulletin du Grand Maître de la Cause

(more…)

Dans : Hors de Cause,Revue de presse
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 19 novembre, 2010
A 10:13
Commentaires : 5
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Le choix épineux du sujet de son blog

C’est avec un brin de nostalgie que je débute aujourd’hui mon propos, en jetant furtivement un coup d’œil dans le rétroviseur de nos actions. Cela fait en effet maintenant plus de six mois que la Cause a été créée. Six mois qu’elle résiste sur le front de l’élégance lexicale et du bon goût verbal. Six mois qu’elle repousse inlassablement les assauts de plus en plus nombreux et de plus en plus violents des smileys et de leurs comparses. Six mois qu’elle protège les innocentes victimes de la vulgarité grammaticale. Bref. Cela fait six mois que la Cause a changé le cours de l’histoire de l’humanité, et probablement aussi celui de votre vie.

Forts de cette expérience au long court, que nous menons avec constance et persévérance, nous nous sommes faits la réflexion suivante : « Et pourquoi serions-nous les seuls à pouvoir changer la face du monde ? » C’est vrai quoi, il n’y a aucune raison pour que nous ayons le monopole de la révolution culturelle que nous avons enclenchée à nos glorieux débuts et assumée sans coup férir depuis lors. C’est pourquoi nous avons collégialement décidé, en Comité Exécutif de la Cause, dans lequel je suis, je le rappelle, le seul à siéger – d’autant plus qu’il a été créé ad hoc par moi-même pour réfléchir à la question – de partager nos petits secrets de fabrication avec l’ensemble de la communauté Internet. C’est aussi cela le Web2.0, l’Internet participatif et collaboratif dans lequel nous nous inscrivons pleinement sur ordre du Grand Maître de la Cause.

Nous inaugurons donc aujourd’hui une nouvelle catégorie, « Créer son blog avec la Cause », dans laquelle nous vous apprendrons à développer et faire fructifier un blog de bon goût, dans toutes les dimensions que cela implique. Car s’il y a deux domaines où nous touchons notre bille, c’est bien la gestion d’un blog et le bon goût. Si vous suivez tous nos conseils à la lettre, vous serez alors en mesure de diriger un nouveau blog de bon goût, certifié AOC par la CEBGCOLG. Et obtenir l’extrême onction du Grand Maître de la Cause est un gage de réussite future certaine pour un blog, nous en savons quelque chose.

(more…)

Dans : Créer son blog avec la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 11 novembre, 2010
A 10:15
Commentaires : 4
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Métaphysique du numérique

Bonjour à tous,
Bonjour à toutes,
Et Bonjour à ceux qui ne se seraient pas reconnus dans une de ces deux catégories,

Ça ne vous étonnera certainement pas, mais ici, à la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique Lexicale et Grammaticale, en ce lieu de réflexion, de débat d’idées, d’échange argument contre argument, la philosophie n’est jamais très loin. En tant qu’intellectuel de renom, le Grand Maître de la Cause se doit de réfléchir, de disserter, et de poser les fondements d’une nouvelle théorie de la connaissance mise à jour de l’ère du numérique, de l’Internet, du téléphone portable et des smileys.

Sans prétention aucune, il vous propose aujourd’hui de le suivre dans la construction de sa pensée, qu’il n’a pas peur de laisser cheminer au gré de ses divagations, quitte à révolutionner le paradigme sociétal prédominant. Vous l’avez compris, aujourd’hui je ne serai – pour vous gratifier d’un jeu de mot dont j’ai presque honte – ni Bourdieu ni Grand Maître, mais un libre penseur, assumant sa mission de redéfinition ontologique de l’essentialisme humaniste.

Moi-même, je ne suis pas sûr d’avoir compris cette dernière phrase, aussi, dans un souci de vulgarisation je m’autoriserais parfois à quelques écarts sémantiques et à quelques analogies éclairantes sous leur aspect trivial. Vous vous doutez bien qu’établir un nouveau modèle de représentation de l’homme et de la société ne se fait pas en un claquement de doigt, aussi, devant l’ampleur de la tâche qui nous attend, je vous propose de nous atteler aujourd’hui à la résolution d’une première question, essentielle à mes yeux : « Le tout est-il plus que la somme de ses parties ? » Et ça suffira bien pour aujourd’hui, en plus il y a un bon film à la télé ce soir.

(more…)

Dans : Philosophons avec le Grand Maître de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 7 novembre, 2010
A 9:09
Commentaires : 5
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

« Touche pas à mon poste », donc France 4, donc Cyril Hanouna : Ennemis de la Cause

Depuis sa création, la Cause a fait en de maintes occasions la démonstration de son utilité sociale, sanitaire et lexicale. Combien de personnes laissées hagardes sur le bas côté du chemin emprunté par le mauvais goût de secourues ? Combien d’utilisations intempestives de smiley d’évitées ? Combien d’économies de points d’exclamation de réalisées ? Ces données sont incommensurables. Et l’INSEE, que nous avions mis sur le coup, a renoncé à nous livrer ces statistiques en nous faisant comprendre qu’il y en avait plus que de décimales dans le nombre Pi, ce qui nous a semblé honorable pour un début.

On peut donc dire sans passer pour prétentieux qu’aujourd’hui, la Cause est à l’élégance verbale ce que le défibrillateur est à la victime d’arrêt cardiaque : un outil indispensable qui mériterait d’être installé dans tous les lieux publics et dont l’usage devrait être enseigné à la population entière.

Vous allez vous dire, voire, si vous êtes téméraire, vous allez me dire que je m’acharne, mais il me semble que le premier lieu à équiper de l’appareillage anti-mauvais goût certifié et labélisé par la CEBGCOLG devrait être la télévision. De deux choses l’une : ou bien la télévision est un concentré de vulgarité et d’inélégance verbale et lexicale, ou bien, à chaque fois que je la regarde, j’ai le malheur de tomber sur des émissions à la qualité en la matière plus que discutable. Une analyse rapide des choses me laisserait penser que, à mon grand désarroi, la vérité se trouve plutôt dans la première de ces hypothèses.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,On en a causé à  la télé
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 3 novembre, 2010
A 17:31
Commentaires : 0
 
 
 

Aux petites mains. |
sabou28 |
PLAYERS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad montbrisonnais
| Troupe de théâtre amateur H...
| une vie de bouille...