La Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale

Ici, pas de smileys, pas de lol ni de points d’exclamation successifs, mais de l’élégance, du bon goût et de la correction pour s’exprimer. Et un rude combat à mener contre la déferlante de la vulgarité. Rejoignez-nous!

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Le smiley typographique est-il plus respectable que le smiley iconographique ?

Si le Grand Maître de la Cause a été élu à l’unanimité à la tête de cette Association de salubrité publique qu’est la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale, c’est bien parce qu’on lui reconnaissait certaines compétences en matière de délicatesse verbale, de rigueur lexicale et de raffinement syntaxique. C’est aussi parce qu’il avait fait la démonstration de sa capacité à élaborer de solides argumentaires appuyés sur des théories irréfutables et irréfutées, en accord avec toutes les exigences de Karl Popper en personne, qui a pris le temps de les examiner une à une.

Or, après de longs mois de travail, voici enfin publiée en exclusivité mondiale sur ce blog la dernière grande théorie issue de la réflexion intense et murie du Grand Maître de la Cause. Il ne fait aucun doute que cette théorie fera avancer la recherche dans le domaine du bon goût autant que le premier pas de Neil Armstrong sur la Lune a fait avancer l’humanité.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Contre le smiley
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 29 septembre, 2010
A 11:08
Commentaires : 10
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Les Guignols de l’Info soutiennent l’action de la Cause!

Je ne vous le répèterai jamais assez, la cause de l’élégance et du bon goût et, de manière générale, la sauvegarde de la langue française sont des combats dont l’ampleur n’a d’égal que l’urgence de la situation. Mais le Grand Maître de la Cause que je suis et que je persiste à être malgré la complexité de la tâche se sent parfois bien seul devant cette ampleur dont je parlais il y a quelques lignes, qui n’est pas une petite ampleur, mais déjà une ampleur relativement considérable, c’est vous dire l’urgence de la situation, mais je ne voudrai pas donner l’impression que je me répète.

Heureusement, dans cette lutte sans relâche et sans pitié, et malgré la solitude qui m’accable de manière bien incompréhensible, je sais pouvoir compter sur l’indéfectible soutien de quelques acolytes prêts, tout comme moi, à consentir à un grand nombre de sacrifices pour terrasser le mauvais goût lexical et l’indélicatesse verbale. Ces soutiens, de quelque nature qu’ils soient, sont autant d’oasis de répit et de havres de paix auprès desquels je trouve matière à me ressourcer.

Or, depuis peu, un nouvel espace de bon goût a osé sortir du bois pour affirmer haut et fort son soutien, pour ne pas dire son affiliation, à la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale, il s’agit, aussi étonnant que cela puisse paraitre, d’une émission de télévision, et, pour ne pas faire durer plus longtemps cet insoutenable suspense, je vous en donne le nom : il s’agit des Guignols de l’Info.

(more…)

Dans : Alliés de la Cause,Hors de Cause,On en a causé à  la télé
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 25 septembre, 2010
A 18:08
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

La CEBGCOLG affirme son opposition aux acronymes

Dans les diners mondains et les clubs de bridge qu’il fréquente, le Grand Maître de la Cause a souvent l’occasion de rencontrer des personnes inconsistantes, qui, pour se donner de l’importance, aiment à définir leurs occupations à l’aide d’acronymes que personne ne comprend et qu’ils utilisent pour impressionner leur monde. « Je suis chercheur en R&D1 », « J’effectue des enquêtes de terrain AEU2 pour le compte de l’ANRU3 », « Je travaille à un rapprochement des structures de l’ONU4, de l’OTAN5, de l’UE6, de l’ASEAN7 et de l’ALENA8 » ou encore « Je suis astronome et j’observe actuellement la planète Eb16dE659 » sont donc des phrases que le Grand Maître de la Cause est régulièrement amené à entendre. En général, il y répond de la manière suivante : « Je suis le Grand Maître de la CEBGCOLG10, et allez tous vous faire foutre. » A ce moment-là, les gens me tournent le dos et s’en vont en bougonnant, sans doute frustrés de découvrir un acronyme qu’ils ne connaissaient pas, car je ne vois pas d’autre raison de me tourner le dos.

A la Cause, nous sommes de fervents défenseurs de l’élégance dans la langue française. Et la moindre des élégances, c’est quand même de se faire comprendre par tout le monde. C’est là l’objectif premier de notre action. Nous estimons que les smileys nuisent à la compréhension d’un texte, nous affirmons que les « lol » mettent en péril l’entendement d’une notion, et il en va de même pour une ponctuation négligée et exagérée. Mais nous n’avons encore jamais eu l’occasion de traiter des acronymes, et pourtant, il y a beaucoup à dire sur ces sigles, qui, comme les éléments que je viens de vous citer, j’espère que vous vous en rappelez, sont des obstacles à la bonne tenue d’un texte. Il convenait donc aujourd’hui d’apporter un coup fatal à ces constructions lexicales du plus complet mauvais goût. Et il ne fait aucun doute qu’après avoir lu cet article, vous y réfléchirez à deux fois avant d’utiliser à tort et à travers des acronymes.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Ils abîment la langue
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 14 septembre, 2010
A 17:22
Commentaires : 3
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

La Cause aime la photographie, mais pas les clichés

On pourrait pensait que la CEBGCOLG est plutôt copine avec ce qu’on appelle communément la « presse » ou les « médias ». Il est vrai qu’on aperçoit rarement de smileys dans les colonnes du Monde, que Libération émaille avec parcimonie ses articles de points d’exclamation successifs et que, aussi étonnant que cela puisse paraitre, le Figaro n’est pas coutumier de l’emploi du « lol », pourtant, Dieu sait si ce journal nous fait marrer. Autant d’éléments à porter au bénéfice de ces journaux qui pourraient faire croire aux béotiens et aux sapajous que la presse s’exprime correctement et qu’elle participe du raffinement dans la langue française.

C’est à ce moment que le Grand Maître de la Cause intervient, comme d’habitude mais sans lassitude, pour rappeler à la raison toutes ces âmes esseulées, tellement désemparées qu’elles en viendraient à croire que Libération ou le Figaro puissent être des bastions de l’élégance verbale. Bien entendu, ce n’est pas le cas. S’il suffisait de ne pas utiliser de smileys ou de « lol » pour pouvoir prétendre faire partie du cercle fermé des hommes de bon goût, j’aime autant vous dire que le cercle en question serait, pour le coup, beaucoup moins fermé. Et puis il faut rappeler qu’en général, le contenu des journaux est rédigé (et j’emploie le terme « rédigé » avec tous les guillemets qui s’imposent) par des journalistes, c’est-à-dire des types payés à la ligne ou au nombre de signes qui cherchent plus à remplir les trous entre les publicités de leurs baveux qu’à en relever le niveau.

Conscient de leurs méthodes de travail en tous points différentes des siennes (puisque je m’autorise à prendre le temps qu’il faut pour écrire des articles fouillés et de qualité), le Grand Maître de la Cause s’est toujours méfié des journalistes. Aussi, pour résoudre définitivement la question du bon goût des journalistes, il a étudié avec intérêt une enquête statistique publiée récemment sur les clichés dans la presse. Certes, cette enquête a été menée par des journalistes, mais entre des journalistes fiers de l’être et des journalistes crachant sur leurs confrères journalistes, il est nul besoin de préciser auxquels va ma préférence.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,Revue de presse
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 8 septembre, 2010
A 18:29
Commentaires : 2
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Le Grand Maître de la Cause s’est offert les services d’un conseiller en communication

Cela fait maintenant plus de deux semaines que le Grand Maître de la Cause se terre dans un silence de mort, qu’il n’a pas écrit une ligne inédite sur son blog, c’est tout juste s’il a pris la peine de vérifier s’il y avait du courrier et de payer la facture d’électricité. Les plus férus de ses aficionados commençaient d’ailleurs à s’inquiéter. Le Grand Maître de la Cause avait-il abdiqué, avait-il capitulé face au smiley et au mauvais goût ? Ils avaient peine à y croire, car le Grand Maître de la Cause n’abandonne jamais et la lutte contre l’inélégance lexicale est le combat de sa vie. Mais alors, quelle pouvait être la raison d’un si long silence ? Au nom de quel motif d’importance extrême s’était-il résolu à laisser fermées les portes de la Cause pendant quinze jours, laissant en proie au « lol » et aux salves de points d’exclamation les dizaines de milliers de ses avides lecteurs ?

Cessez-de vous creuser la tête, le Grand Maître de la Cause, d’humeur guillerette en cette période de rentrée des classes, vous offre la réponse toute cuite : comme tous les grands de ce monde (et le Maître de la Cause est un grand de ce monde puisqu’on l’appelle « Grand » Maître de la Cause), l’honorable patron de notre vénérable Association s’est payé les services d’un conseiller en communication. Il va sans dire qu’il se paye les services d’un conseiller en communication en piochant dans le maigre budget de la Cause et non pas sur ses deniers personnels, qu’il garde précieusement pour d’autres occupations bien plus affriolantes, comme partir à la découverte de cultures étrangères sur le bas côté de routes départementales, comme quoi, malgré ses prestigieuses fonctions, le Grand Maître de la Cause a encore une morale.

Un conseiller en communication donc. Mais pour quoi faire ? Et en quoi cela explique-t-il cette déraisonnable quiétude de la Cause pendant 336 longues heures (l’impression de longueur est renforcée quand on exprime cette durée en minutes, mais je ne voudrais pas passer pour fainéant) ? Et comment expliquer que l’introduction d’un conseiller en communication dans le giron du Grand Maître de la Cause aboutisse à une diminution de ses communications ?

(more…)

Dans : Les aventures du Grand Maître de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 5 septembre, 2010
A 18:10
Commentaires :1
 
 
 

Aux petites mains. |
sabou28 |
PLAYERS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad montbrisonnais
| Troupe de théâtre amateur H...
| une vie de bouille...