La Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale

Ici, pas de smileys, pas de lol ni de points d’exclamation successifs, mais de l’élégance, du bon goût et de la correction pour s’exprimer. Et un rude combat à mener contre la déferlante de la vulgarité. Rejoignez-nous!

 
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Le Grand Maître de la Cause s’est inscrit sur Facebook

Les blogs, les forums Internet, la télévision, les journaux, la publicité, les conversations de tous les jours : le champ d’intervention de la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale portée à bout de bras par son infatigable Grand Maître est déjà vaste. Parfois, il s’apparente même à un champ de mines, et ledit Grand Maître doit zigzaguer entre les « lol », sautiller au dessus des smileys, esquiver les salves de points d’exclamation et faire des triples saltos arrière pour éviter toutes les protubérances du langage texto. Cela lui demande beaucoup d’entrainement, une condition physique à toute épreuve et une dextérité à faire pâlir d’envie un marionnettiste.

Mais lui qui croyait avoir tout vu, tout entendu, tout touché, tout senti, tout goûté et qui avait même parlé aux morts, il s’est trouvé qu’un domaine lui demeurait inconnu, et il lui est apparu que la Cause ne pouvait pas ne pas y intervenir. En enlevant la double négation, ça fait qu’on s’est senti un peu obligés, moi et tous mes camarades membres de la Cause, d’aller y mettre notre grain de sel. Je veux bien sûr parler de ce site communautaire mondial, Facebook, qui rassemble toute la jeunesse de cette planète, soit environ 500 millions de têtes de pipe. Il était évident que sur ce site devaient germer et proliférer comme des champignons dans une chaussette sale oubliée sous un lit le mauvais goût, l’inélégance, l’indélicatesse et, en gros, tout ce qu’on n’aime pas parmi les hommes de bon goût qui composent notre noble Institution.

Le Grand Maître se devait d’aller rétablir l’ordre séance tenante dans cette antichambre de l’enfer, et il s’est donc empressé d’aller créer un profil Facebook à son nom. Enfin, pas véritablement à son nom. Vous savez tous comme le Grand Maître de la Cause est détesté dans le milieu d’Internet, et redouté par tous ces individus, utilisateurs forcenés des simplifications lexicales et grammaticales. Le Grand Maître de la Cause débarquant sur Facebook, ce serait un peu comme si un requin débarquait dans un bocal de poissons rouges. Il fallait donc la jouer fine, et, tout comme le requin ce serait peint en rouge pour se fondre dans la masse avant de croquer toute la poiscaille une à une, le Grand Maître de la Cause s’est teint en jeune, il n’a pas utilisé le nom, trop connu et reconnu de « Grand Maître de la Cause », mais un pseudonyme qu’il ne vous dévoilera pas car alors ce serait tout son stratagème qui tomberait à l’eau, au milieu des poissons rouges.

(more…)

Dans : Les aventures du Grand Maître de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 29 juillet, 2010
A 15:29
Commentaires : 16
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Veille télé, Partie II : Le Grand Maître de la Cause se paye Jonathan « la gigue » et Sam de Paname « le bourricot »

Chers lecteurs,

Après vous avoir quitté subitement, et un brin ulcéré, hier soir, je vous retrouve aujourd’hui frais comme un gardon et ragaillardi pour terminer le compte rendu édifiant de cette émission consternante diffusée cette fin de semaine sur NRJ12 : « Prêt à tout pour devenir célèbre ». Nous avons survécu à la présentation de Bébert le cochon-boucher et de Jessica la bimbo-décérébrée, il n’y a donc aucune raison que nous succombions au récit des aventures de Jonathan et de Sam de Paname. Mais méfions-nous tout de même, nous ne sommes pas à l’abri d’une mauvaise surprise.

Nous avions terminé hier par mon souhait de distribuer des baffes à ces individus qui, de toute évidence, n’en ont pas reçu assez étant petits, mais les héros du jour ne rentrent à mon avis pas non plus dans les quotas, et nous allons avoir maintes occasions de nous chauffer les mains aujourd’hui également.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,Les aventures du Grand Maître de la Cause,On en a causé à  la télé
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 27 juillet, 2010
A 17:04
Commentaires : 6
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Veille télé, Partie I : Il y a du pain sur la planche, et des tartes qui se perdent

La lutte pour le bon goût et l’élégance est un combat qui ne connait pas de jour de repos, contrairement à ces fainéants du Tour de France, qui passent deux jours sans pédaler sur trois semaines, ce que je ne peux bien évidemment pas me permettre. Imaginez le scandale si je m’accordais une journée de relâche, sans veiller constamment sur l’état de la langue française, et que pile à ce moment là, une nouvelle offensive du smiley ou du langage texto se manifestait : on me le reprocherait jusqu’à la fin de mes jours, et à juste titre, puisque sur mes frêles épaules reposerait alors le poids de cette erreur qui ne manquerait pas d’entrainer le monde dans les tréfonds de l’ineptie verbale et de la simplification grammaticale, ce qui ne risque pas de m’arriver, la preuve, je ne me rappelle même plus quand est-ce que j’ai commencé cette phrase.

Toujours est-il que, ne connaissant pas de vacances, le Grand Maître de la Cause a entrepris hier d’effectuer une petite séance de veille télévisuelle… Je voulais m’avachir et buller dans mon canapé quoi. Au début, j’avais commencé par m’endormir devant le Tour de France, mais ma conscience professionnelle me rattrapant juste avant que je ne sombre dans le Royaume de Morphée, je me suis décidé à zapper mollement, en écoutant d’une oreille distraite. C’est alors que je suis tombé sur un programme qui n’a pas manqué d’attirer mon attention, sur la chaine NRJ12, car, en tant qu’homme moderne, je suis équipé de la TNT. Ce programme, intitulé « Prêt à tout pour devenir célèbre », dressait le portrait de quatre énergumènes qu’il ne serait pas abusif de qualifier à la fois d’égoïstes, d’égotiques et d’égocentriques dont l’unique but dans l’existence était de parvenir à la célébrité.

Rien que d’évoquer cette émission, j’en ai des larmes de rire qui me coulent sur la joue gauche et des larmes de tristesse sur la joue droite. L’exhibitionnisme patent et l’absence de tout sens de la mesure et de la retenue de ces quatre hurluberlus atteignaient un niveau de ridicule qui en devenait presque gênant pour le téléspectateur lambda que j’avais la prétention d’être. Entre Jonathan (prononcez Jonathane), Sam (autosurnommé Sam de Paname), Jessica et Bébert, on peut dire qu’il n’y en avait pas un pour rattraper les autres.

(more…)

Dans : Ennemis de la Cause,Hors de Cause,Les aventures du Grand Maître de la Cause,On en a causé à  la télé
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 26 juillet, 2010
A 18:32
Commentaires : 0
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Le «lol» s’attaque à  l’oral!

Les amis, la situation devient grave, préoccupante, inquiétante. Je suis sur le front de l’élégance verbale et du bon goût lexical chaque minute de chaque heure, et il faut se dire la vérité : nous sommes assiégés. La menace se profile de toutes part, et cela me fatigue tellement qu’hier, j’ai décidé d’aller déguster une glace.

A ce propos, je dis cela parce que le glacier, quand il m’a tendu mon sorbet pêche-ananas dans un cornet gaufré m’a souhaité une « bonne dégustation », ce qui m’a fait sourire, et en même temps, m’a gêné, car que répondre à un type qui nous souhaite une bonne dégustation? On ne va pas lui rendre la politesse, lui ne va rien déguster du tout, si ça se trouve, les glaces, à force d’en faire des boules et des boules toute la journée, il en a même horreur. Mais répondre classiquement « bonne journée » à un bon gars qui ose sortir des sentiers battus pour nous saluer en nous disant « bonne dégustation » n’aurait pas été à la hauteur de la réputation du Grand Maître de la Cause que je suis. C’est donc audacieusement que je me suis décidé à lui souhaiter « une très bonne vente de glace pour cette fin de journée, puisse-t-elle vous satisfaire au point de fermer en avance votre magasin pour qu’ainsi vous savouriez la fraicheur du soir. » Il me souhaitait de bien déguster ma glace, je lui souhaitais de bien savourer sa soirée, nous étions quittes. De toute façon, il m’a déjà oublié.

Toujours est-il qu’en me promenant dans les ruelles de ma cité pour profiter pleinement des délices de cette glace, dans laquelle les arômes de pêche confite et d’ananas fruité s’entrechoquaient dans un festival de saveurs (ce blog ressemble de plus en plus à un blog de cuisine…) j’ai croisé un groupe de jeunes. Vous vous en doutez, cette vision d’horreur a interrompu la sublime et délicate expérience sensuelle que je ressentais dans ma bouche, et, pour tout vous dire, m’a pourri ma journée.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Contre le « lol »
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 21 juillet, 2010
A 16:05
Commentaires :1
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Le Grand Maître de la Cause vous propose une petite leçon de macroéconomie conjuguée à un cours de cuisine

Ne soyez pas surpris, c’est bien un article du Grand Maître de la Cause que vous êtes en train de lire. Pourquoi seriez-vous surpris d’ailleurs? Que le Grand Maître de la Cause écrive un article sur le blog de la Cause, quoi de plus normal?

Seulement, cela commençait à faire un petit bout de temps que, justement, le Grand Maître de la Cause n’avait plus écrit d’article sur le blog de la Cause, poussant l’exercice jusqu’à inverser la norme : désormais, il était plutôt d’usage que le Grand Maître de la Cause n’écrive pas d’article que l’inverse. Le comble pour un forçat du travail comme moi, un acharné du labeur, un dur à cuire quoi, pour la faire courte.

Mais pourquoi une si longue durée d’absence? Pourquoi laisser courir sur la Toile des rumeurs toutes plus affolantes les unes que les autres laissant entendre qui que le Grand Maître de la Cause, grâce au pognon qu’il avait pu amasser par ses trois mois d’existence médiatique à travers son blog avait tout transféré sur un compte au Liechtenstein avant d’aller s’acheter une île aux Seychelles, qui que bouffi d’orgueil et d’égocentricité, le succès lui étant monté à la tête, le Grand Maître de la Cause était mort d’overdose lors de bacchanales où les hommes s’abandonnaient; on l’aurait retrouvé nu dans une baignoire crasseuse. Mais de tout cela il n’est rien, le Grand Maître de la Cause dément fermement toutes ces élucubrations en notant au passage qu’elles avaient toutes pour point de départ le succès grandissant rencontré par son Association. C’était le seul élément contenant un soupçon de vérité parmi tous ces mensonges.

Mais maintenant que le Grand Maître revient, il ne se dérobera pas, et il vous fournira toutes les explications à son absence prolongée, sans mensonge, sans esbroufe, car il vous doit la vérité, comme dirait Jean Sarkozy.

(more…)

Dans : Actualité du blog de la Cause,Les aventures du Grand Maître de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 9 juillet, 2010
A 11:05
Commentaires :1
 
 
 

Aux petites mains. |
sabou28 |
PLAYERS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad montbrisonnais
| Troupe de théâtre amateur H...
| une vie de bouille...