La Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale

Ici, pas de smileys, pas de lol ni de points d’exclamation successifs, mais de l’élégance, du bon goût et de la correction pour s’exprimer. Et un rude combat à mener contre la déferlante de la vulgarité. Rejoignez-nous!

 

Unblog est-il réellement un ennemi de la Cause?

Aujourd’hui, le Grand Maitre de la Cause est très en colère. Dire qu’il est dans une rage infinie, un courroux illimité et une fureur incommensurable tout à la fois serait d’ailleurs plus proche de la réalité. Mais pourquoi un tel emportement, alors que le blog de la Cause semble ne jamais avoir mieux fonctionné que ces derniers jours ?

Pour vous replacer dans le contexte, rappelez-vous, il y a quelques semaines, le Grand Maître de la Cause avait solennellement déclaré Unblog ennemi de la Cause, du fait de quelques problèmes techniques rencontrés sur ce blog qui rendaient la résolution de certains de ses articles particulièrement moche, or il est de notoriété publique désormais qu’à la Cause, nous militons pour le beau, pour l’élégant et qu’en conséquence, le moche nous donne la nausée, et que les responsables de la mocheté ne méritent que notre mépris. Déjà, à l’époque, cet article avait suscité de fortes réactions sur un des innombrables forums d’Unblog, où certaines personnes bien peu tolérantes nous avaient ipso facto classé parmi les « imbécilités du web », non sans nous avoir au préalable traités de « grand con » et « d’ahuri » (en réalité, ces insultes ne s’adressaient qu’à mon humble personne, mais de par la fonction qui est la mienne, elles rejaillissaient sur l’ensemble de notre Association). Il m’avait alors fallu m’armer de patience et de pédagogie pour expliquer la vie à ces esprits simplistes et étriqués, et notamment que je disais ce que je voulais sur mon blog, premièrement, que tout ceci n’était qu’humour et qu’il n’était pas superflu de se badigeonner de second degré pour y lire ce qui y était écrit, deuxièmement, et que troisièmement, si on me cherchait, on me trouvait, non mais.

Tout cela n’était donc qu’humour et, avouons-le, mauvaise foi, mais c’est quand même ça qui est marrant. Mais voilà, aujourd’hui, il me semble qu’il est nécessaire de reconsidérer la question, et de se demander réellement si finalement, Unblog n’est pas un authentique ennemi de la Cause, et si nous ne représentons pas le village gaulois du bon goût dans l’empire romain d’Unblog et de l’inélégance verbale alliés.

(more…)

Dans : Actualité du blog de la Cause,Ennemis de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 20 mai, 2010
A 16:03
Commentaires : 11
 
 

En quoi la Cause est-elle différente d’une secte?

De nombreuses personnes opposées par principe au combat que nous menons tous ensemble, la main dans la main, en nous serrant les coudes, à la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale balaient d’un revers de main toute manifestation de notre part d’une volonté de débat en nous assénant des phrases du type : « je n’ai pas pour habitude de discuter avec les sectes » ou « espèce de gros bâtard de ta race, arrête de nous les casser avec tes positions dont tu ne changeras pas ». Ce genre d’affirmation catégorique nous blesse profondément, car elles ne sont pas fondées. Bon, c’est vrai que c’est pas demain la veille que nous réviserons les principes de base qui sous-tendent la lutte acharnée à la tête de laquelle nous sommes, mais cela ne fait pas automatiquement de nous une secte.

Car pour être considéré comme une secte, il faut bien plus qu’une simple et, après tout, banale intransigeance sur certaines valeurs, faute de quoi à peu près tout le monde pourrait être suspecté d’être à la tête d’un mouvement sectaire dès lors qu’il fait montre d’un minimum de résistance aux idées à la mode. C’est pourquoi, à la Cause, nous nous inscrivons en faux, et nous affirmons haut et fort que nous ne sommes pas une secte, et qu’il n’est pas correct de dire que nous sommes sectaires.

Bien sûr, il est possible de nous trouver des points communs avec certaines des sectes les plus tendances et les plus « hype » du moment. Néanmoins, nous ne nous considérons pas comme appartenant à ce club, pour toute une série de raison très longues à expliquer, mais ce n’est pas ce qui va nous empêcher de le faire.

(more…)

Dans : De quoi la Cause est-elle le nom?
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 19 mai, 2010
A 21:30
Commentaires : 4
 
 

Le smiley : visage de l’horreur

Parmi toutes les idioties que l’on peut entendre sortant de la bouche des défenseurs et des promoteurs de l’utilisation du smiley dans le langage écrit, celle qui revient le plus souvent reste sans doute cette affirmation selon laquelle le smiley serait à la conversation écrite ce que les expressions du visage sont à une discussion orale. Mais sauf tout le respect que je dois aux honorables personnes qui n’ont même pas honte de proférer de telles âneries, permettez-moi de dire que c’est particulièrement absurde.

De tous temps, les codes et usages des modes d’expression écrite et orale ont été différents. C’est toute la différence entre le langage soutenu et le langage familier. Il est toléré de dire de quelqu’un que c’est un gros con à l’oral, mais à l’écrit, on dira plutôt qu’il n’est pas très courtois. Inversement, dire d’un individu que c’est un connard à l’écrit passera pour déplacé et vulgaire, et l’on considérera volontiers quelqu’un qui dit oralement d’untel autre qu’il n’est pas très urbain comme curieux et saugrenu.

C’est pourquoi, à la Cause, en élargissant un petit peu le problème considéré, nous estimons que vouloir introduire les expressions du visage dans un texte écrit est clairement de tout aussi mauvais goût que d’écrire bordel de merde dans une lettre d’amour ou que de demander oralement à quelqu’un qu’il cesse ses simagrées quand on a tout simplement envie qu’il arrête de nous casser les couilles.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Contre le smiley
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 18 mai, 2010
A 16:24
Commentaires :1
 
 

Que faire quand le blog de la Cause n’est pas mis à jour ?

Le plus dur quand on est Grand Maître de la CEBGCOLG, c’est de ne jamais perdre de vue les attentes de son lectorat, de toujours avoir à l’esprit qu’on agit pour la défense du bon goût et de la correction dans l’expression d’une part, mais également pour la satisfaction des visiteurs de ce blog, qui se font chaque jour plus nombreux, même si je constate un léger assoupissement ces derniers temps, mais rassurez-vous, je ne vous en veux pas. Du moins, pas si vous vous ressaisissez.

Or, récemment, est remonté à mes oreilles délicates le vent de la révolte, du mécontentement, de la grogne, comme diraient les journalistes s’ils s’intéressaient à notre noble combat. J’ai ouï dire, et c’est peu dire que cela m’a fortement déçu, que certains d’entre vous, mes fidèles lecteurs, trouvaient qu’il y avait du laisser aller dans les mises à jour du blog de la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale ces derniers temps.

Pour commencer, et sans vouloir être désagréable, je vous répondrai, à tous autant que vous êtes, que si vous considérez qu’un blog n’est plus mis à jour ou est laissé à l’abandon dès lors qu’il n’est plus enrichi d’un article à la cadence endiablée d’une fois par jour mais seulement au rythme serein et raisonnable de deux à trois fois par semaine, c’est que vous êtes particulièrement exigeant, voire obtus et dépourvu de tout sens des réalités. Vous comprendrez donc aisément que je ne bougerai pas d’un iota de ma position. Pourquoi ? Parce que.

(more…)

Dans : Actualité du blog de la Cause,Astuces de la Cause
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 14 mai, 2010
A 14:54
Commentaires : 3
 
 

Petit bonus concernant le smiley

Vous allez me dire que je m’acharne, et vous n’auriez pas foncièrement tort. Mais enfin, la mission que j’ai moi-même confiée à la Cause est de détruire sans autre forme de procès tout ce qui pourrait entraver une utilisation élégante et délicate de la langue française. Et vous n’êtes pas sans savoir qu’à nos yeux, le smiley est l’un des outils contemporains les plus destructeurs et les plus menaçants dans l’optique de la réalisation de notre objectif. En ce sens, nous n’en aurons jamais trop fait ou trop dit sur le smiley, car après tout, le smiley est comme tout délinquant récalcitrant, il n’y a que le matraquage qui puisse fonctionner contre lui, et j’espère bien vous enfoncer cette idée dans le crâne.

Or, la dernière fois que je vous ai entretenu du smiley, rappelez-vous, j’avais brillamment démontré, preuves à l’appui, en quoi le smiley était inutile et superfétatoire en considération du texte qu’il illustre quand il n’est pas carrément inapproprié, et surtout, à tous points de vue, extrêmement moche.

Seulement voilà, le soir même de la publication de cet article, alors que je commençais à fermer les volets des bureaux de la Cause, une petite fille m’est passée devant. Elle était vêtue d’une magnifique petite jupe mauve et d’un débardeur pourpre, elle était coiffée de deux nattes soigneusement réalisées, et elle savourait une sucette qui m’avait tout l’air d’être à la framboise, ce qui ne pouvait que confirmer l’agréable impression qu’elle dégageait. On lui aurait donné le bon Dieu sans confession. Mais c’est alors qu’elle s’arrêta juste en face de moi, et après m’avoir dévisagé, sans même prendre la peine d’ôter les écouteurs d’ipod qui lui bouchaient les oreilles, elle m’asséna : « Moi, z’aime bien les smileys », avant de repartir et de s’éloigner dans l’horizon grisonnant de la ville. C’est ainsi que j’ai pris conscience qu’il n’était pas clair pour tout le monde que le smiley était monstrueusement hideux, et qu’il me serait donc nécessaire d’y revenir. C’est ce que je fais aujourd’hui, en espérant qu’à la fin de mon propos, il ne se trouvera plus un quelconque valétudinaire impénitent pour me contredire. Non mais.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Contre le smiley
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 12 mai, 2010
A 15:55
Commentaires : 0
 
 

En quoi la Cause est-elle différente de l’Académie Française?

Le blog de la Cause existe maintenant depuis un petit mois, il a trouvé son rythme de croisière et vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux à vous y rendre, chaque jour, le regard hagard, trépignant, pour en découvrir les mises à jour, qui ont été, comme je vous l’avais promis, nombreuses voire déraisonnables. Fatalement, mais je ne m’en plains pas, car après tout c’est la rançon de la gloire, cet accroissement des visites sur ce blog s’est trouvé accompagné d’un certain nombre de questions, toutes plus surprenantes les unes que les autres, qui m’ont été adressées personnellement.

Je profite d’avoir introduit le sujet pour préciser à Laurent, de Champigneulles, en Meurthe-et-Moselle que non, il n’existe pas de version papier du blog de la Cause, pour la simple et bonne raison que le blog, je n’ai certes rien à y gagner, mais je n’ai non plus rien à y perdre, tandis qu’un périodique en papier aurait de fortes chances de me coûter bien plus qu’il ne me rapporterait. Mais je retiens votre proposition et nous en reparlerons peut-être dans une dizaine d’années.

J’en viens maintenant à la question fort intéressante de Patrick, qui a l’amabilité de nous informer qu’il habite Saint-Macaire-en-Mauges, dans le Maine-et-Loire, ce dont tout le monde se contrefout. Patrick nous demande en quoi la Cause se différencie de l’Académie Française. C’est vrai qu’il serait facile de nous confondre, et tentant d’entamer une procédure de jumelage entre nos deux Institutions, tant les combats que nous menons semblent proches. Pourtant, l’Académie Française et la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale sont deux choses bien différentes, comme je vais maintenant m’atteler à vous le montrer.

(more…)

Dans : De quoi la Cause est-elle le nom?
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 6 mai, 2010
A 17:58
Commentaires : 0
 
 

Le diagnostic du Docteur Moilamain : l’internaute est névrosé

Notre mission de défense et de sauvegarde du bon goût et de la qualité d’expression nous demande de prodiguer à la population agonisante tellement de soins que je ne peux plus m’occuper de tout le monde tout seul. Hier, j’étais en intervention suite à un appel urgent d’un lecteur de forum Internet qui était tombé en syncope suite à l’agression répétée qu’il avait subie d’une horde déchainée de smileys, et, au même moment, on m’informait qu’une personne âgée était en pleine crise d’apoplexie dans un bus, après qu’elle a vu un jeune écrire « lol » dans un texto qu’elle lisait par-dessus son épaule. Estimant que la vieille l’avait bien mérité, car c’est malpoli d’épier les gens, je l’ai laissée à sa douleur, et ai focalisé toute mon attention sur mon premier patient, que j’ai réussi à sauver.

Mais en rentrant chez moi, je me suis dit que la situation devenait réellement préoccupante, et que je ne serai pas trop de deux pour voler au secours des innocentes victimes du langage texto. J’ai donc immédiatement inventé le Docteur Moilamain, chargé d’études au sein de la Cause, conseiller personnel du Grand Maître de la Cause, et je lui ai sur le champ confié la responsabilité d’une première enquête sur le mal qui ronge la majorité de nos contemporains : le mauvais goût qui se retrouve indéfectiblement dans chacune de leurs productions écrites. Plus précisément, il s’est occupé de la cible-type du smiley et du langage texto : l’internaute, en cherchant à répondre à cette question qui me taraude depuis que notre Institution existe : mais pourquoi diable l’internaute utilise-t-il autant tous ces marqueurs d’inélégance ?

Le Docteur Moilamain ne m’a pas fait regretter de l’avoir engagé, car dès ce matin, j’ai eu réception des résultats de son enquête. Je l’ai chaudement félicité de cette efficacité, et je l’ai aussitôt renvoyé au travail, en lui bottant les fesses. Puis je me suis plongé dans son travail, dont je vous livre maintenant les premières conclusions. Sans vouloir vous gâcher le suspense, vous allez voir que celles-ci sont saisissantes de vérité, et terriblement inquiétantes.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Contre le smiley,Contre le « lol »
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 5 mai, 2010
A 11:04
Commentaires : 0
 
 

Osons dire non à la ponctuation multiple

Il serait facile de réduire le travail phénoménal que nous abattons au sein de la Cause pour l’Elégance, le Bon Goût et la Correction Orthographique, Lexicale et Grammaticale à une sorte de lubie passagère, voire de trouble obsessionnel compulsif, qui expliquerait de manière réductrice notre intransigeance, et qui sous-entendrait que finalement, tout cela n’est pas aussi fondamental que nous voulons bien le dire.

Pourtant, le mauvais goût continue son travail de sape, et nous ne devons qu’à notre vigilance exacerbée la tenue relativement correcte de quelques derniers bastions, dont le nôtre, du raffinement de l’expression écrite. Et c’est grâce à notre concentration extrême et notre attention de tous les instants, que nous avons vu très récemment la vulgarité étendre son emprise à des territoires qu’elle délaissait jusqu’alors. A notre grande surprise, c’est effectivement dans les pages du dernier numéro de « Siné Hebdo » (qui n’est pas seulement le dernier numéro publié, comme on dirait « la dernière fois », alors qu’il y a encore plein d’autres fois à venir, mais qui est bel et bien le dernier numéro de cet hebdomadaire qui soit sorti, avant de mettre la clé sous la porte) que nous avons pu constater que l’indélicatesse grammaticale avait encore fait des siennes. Je précise, pour balayer d’un revers de main toute éventuelle accusation de prise de position politique, que nous nous efforcerons, la prochaine fois, de pointer les fautes de goût du Figaro Magazine, qui doit très certainement en commettre également, et comme ça, tout le monde sera quitte.

Effectivement, dans cet ultime numéro, où tout le monde se lamentait de la fin programmée de ce journal, nous avons été stupéfaits de découvrir, en page 2, un courrier de lecteur qui, pour cadrer avec l’ambiance générale, se lamentait. Et il disait en substance la chose suivante : « Mais pourquoi arrêter Siné Hebdo ??? C’est trop injuste !!! », les triples points d’interrogation et d’exclamation sont certifiés authentiques. Pour notre part, nous nous sommes dit que si c’était pour faire subir à la langue de telles meurtrissures, ce n’était pas si injuste que cela.

(more…)

Dans : Argumentaires de la Cause,Soignons la ponctuation
Par Le Grand Maître de la Cause
Le 3 mai, 2010
A 15:36
Commentaires : 2
 
 
 

Aux petites mains. |
sabou28 |
PLAYERS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | quad montbrisonnais
| Troupe de théâtre amateur H...
| une vie de bouille...